• Chapitre 14

    > Clémentine <

    2h00 : En bombe, en un rien de temps, j'étais debout, malgré mes trois heures de sommeil, quand on est impatiente, on a le teint frais et à l'aube, on est sur le pied de guerre. On est tellement excité que la fatigue ne se fait pas ressentir les premières heures. C'est de ça dont je parle. Et chez moi, ils sont extrêmement rares ! Tout est prêt, je repasse tout rapidement au peigne fin pour être sûre de ne rien avoir oublié. Un petit toc sur ma porte de chambre, si doux ça ne peut être que Litia. 

    Chapitre 14

    - Bonjour Clémentine. Bien dormi ? 
    - Très peu mais comme tu vois, je suis O P E R A T I O N N E L L E ! 
    - Il faut que tu descendes prendre ton petit déjeuner, c'est Grégory qui t'accompagne au bus. 
    - Pourquoi pas toi ? 
    - Il a deux mots à toucher à ton professeur je crois. 
    - Encore ? Mais qu'est-ce qu'il peut bien avoir à lui dire ! 
    - Ne te fais pas des idées, il veut juste être certain que tout va bien se passer. Aller viens.
    - Mais oui, pas à moi ! 

    Chapitre 14

    Prendre le petit déjeuner déjà avant de prendre le bus, c'est pas bien judicieux, mais avec la face de Grégory pile devant moi, je vais avoir la gerbe pendant le trajet. Tout m'agace chez lui, comment il se tient sur une chaise, gros snobinard qu'il est là... Tss Ça m'énerve rien que d'y penser. 
    Il buvait son café avec son p'tit journal de beauf, en levant les yeux vers moi, avec son petit rictus vicieux, s’il croit que je ne le vois pas. 

    - Toutes tes affaires son prêtes ?
    -
    - Tu sais, nous ne sommes pas encore au bus, alors tu feras mieux de te reprendre un peu. 
    - ... Oui, tout est prêt. 
    - Très bien, alors viens déjeuner pour qu'on puisse partir. J'aimerais rejoindre ta mère rapidement, j'ai plein de projets pour elle pendant ton absence. 
    - Merci de m'épargner les détails.
    - Litia, descend les affaires de Mademoiselle Grincheuse ! 
    - Je peux le faire. 
    - Elle n'est pas payéée pour flâner. 
    -
    - Bien Monsieur. 

    Chapitre 14

    Nan, mais franchement ? J'vous jure, je bous, je déteste comment il lui parle, ce n'est qu'un connard. Heureusement que je serais délivré de tout ça dans vingt minutes maximum. Je n'en supporterais pas plus. Je viens même à me demander si je vais rentrer après ces deux semaines de vacances. Je sais pas comment, ni pour aller où, mais c'est faisable non ? Je change d'identité, je change de pays et je refais ma vie là-bas. 
    Litia avait déposé tous les bagages dans la voiture, et nous fit signe qu'il est temps de partir. Gregory enfila son café et fila à la voiture, j'ai bien l'impression que lui, il est ravi de me voir partir. Mais en vrai, je m'en tape. 
    Le trajet se passe dans le silence, pas un bruit, juste le large sourire qui se lit sur le visage de Gregory. Il doit avoir le même sourire quand il enterre une de ses victimes, oui, je suis toujours persuadé que c'est un tueur. Ça ne peut pas le faire autrement. 
    À notre arrivée sur le parking, une bonne partie des élèves est déjà là, et Joey aussi. Il les aide à mettre les bagages dans la soute. Je ne sais pas trop comment va se passer ce séjour avec Joey, je ne veux même pas me prendre la tête avec ça. Maintenant que je suis là, rien ne viendra plomber cette opportunité ! 
    Je n'ai pas encore vu Raphaël, faudrait pas qu'il ait loupé le réveil, j'envoie discrètement un sms « Où es tu ? », Gregory quitta la voiture pour se diriger vers Joey, il me lança tel un gentleman « N'oublie pas tes bagages et dégage » Sympa, merci de m 'aider ! J'aimerais être une petite souris pour savoir ce qu'ils vont se dire, à tous les coups, il va lui dire de ne pas me faire faire d'activités dangereuses, de surveiller que je rentre bien avant la nuit, au cas où je pourrais me faire manger par un loup. C'est vraiment la honte d'être fliquée même pendant les vacances. Cette conversation devait être secrète pour qu'ils s'éloignent autant du bus.

    Chapitre 14

    Et la tornade Mila, arriva en trombe. 

    - Bon sang Mila !
    - Tu es là !!!! Pourquoi ne m'as-tu pas écrit pour me dire que tu avais réussi l'examen ? 
    - Et toi pourquoi tu ne m'as pas écrit ? 
    - Laisse tomber, me suis mordue les doigts pour ne pas le faire, mais je me suis dit que si tu l'avais loupé, j'allais t'énerver et je ne voulais pas t'apporter plus d'ennuis avec ta mère ! 
    - Pas faux. 
    - Alors tu as eu combien ? 
    - 20 
    - WHAT ? 
    - Oui Oui tu as bien entendu. 
    - Ce voyage va être le plus beau de toute ma vie ! 

    Nan, je vais même faire semblant de dormir pendant tout le voyage, si elle est déjà comme ça à trois heures du matin, j'ai pas fini ma parole. J'en suis fatigué d'avance ! 
    J'ai refait le tour des gens au tour de moi… Toujours pas de Raphaël.  

     

    « Chapitre 13Chapitre 15 »

  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Juin 2019 à 11:48

    Si ça se trouve Gregory a dit à Joey de dire a sa mère qu'elle a réussi l'examen comme ça il peut avoir un peu de répit sans Clémentine ! Si ça se trouve il a même compris que Clem et Joey avaient une liaison et c'est pour ça qu'il lui a demandé ça ! 

    Je sais, je suis partie loin là he Mon cerveau tourne à dix mille !!

    Raphaël où es-tu ?????????????????? hehehe

    2
    Mardi 4 Juin 2019 à 11:49

    Ptdrrrrr !! Tu n'es pas si loin du compte, pour un des points que tu as cité ! 

      • Mardi 4 Juin 2019 à 14:25

        Hahaha ! Ouai mais c'est pas marrant de deviner chaque fois, mais je peux pas m'en empêcher ! Mdr !!!

    3
    ReiScarlett
    Dimanche 9 Juin 2019 à 22:21

    relou jusqu'au bout Mister Ducon  !!!!  Et Raph qu'est ce qu'il fout enfin roooh 

    4
    Fanny Carson
    Vendredi 6 Décembre 2019 à 15:17
    Je me demande bien ce que le vieux snob raconte à Joey...
    Et j'espère que Raph n'a pas oublié de mettre son réveil lol
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :